© DR

Les amateurs d’Histoire et de vin ont rendez-vous les 15 et 16 juin à Marville. Un week-end pour remonter le temps et découvrir le faste qui habillait cette petite commune de la Meuse à l’époque de la Renaissance. Quand Marville ouvre ses caves aux vins, le passé s’invite dans le présent, dans une ambiance mêlant dégustation et contemplation.

Les 15 et 16 juin, vous êtes conviés à une grande dégustation, et c’est Marville qui régale. Les palais seront mis à contribution, mais aussi les papilles, en compagnie des guides de l’association Marville Terres Communes, qui veille sur le riche patrimoine de cette charmante localité située dans la Meuse. Il y a 15 ans, cette structure décidait de joindre l’utile à l’agréable en associant un plaisir de bouche bien français à l’histoire incrustée dans les murs de cette commune d’environ 500 âmes, qui compte parmi les plus beaux sites français. « Il nous fallait trouver un bon alibi pour faire découvrir les belles demeures de Marville aux visiteurs », rappelle le président Philippe Louste, qui habite dans l’une d’entre elles, la maison dite Maison-Refuge de l’Abbaye d’Orval pour être plus précis. Le prétexte n’a pas été difficile à trouver : les caves séculaires de la cité Renaissance, qui servirent autrefois de lieux de stockage pour les marchands et les négociants, se sont vite imposées aux yeux des organisateurs. L’occasion pour le public de pénétrer dans ces espaces habituellement fermés, mais aussi de se rendre compte du faste qui habillait cette municipalité durant son âge doré.

Durant tout un week-end, ces celliers fleurant bon le terroir vont accueillir une foule de curieux et d’habitués de la région, mais aussi de Belgique et du Luxembourg voisins, qui remonteront le temps un verre à la main. Car l’occasion sera bonne de déguster les nectars proposés – mais aussi d’acheter quelques bouteilles – présentés durant cette foire bon enfant qui a vu son offre progresser avec les années. « En 2004, nous avions ouvert 6 caves, et cette année, il y en aura 25 réparties dans le centre de la cité », précise Philippe Louste. Le rendez-vous meusien, géré par Didier Bourgeois et mobilisant une vingtaine de bénévoles, embarquera les visiteurs dans un véritable tour de France vinicole, avec bien entendu des étapes en Lorraine (Meuse, Moselle et Meurthe-et-Moselle), mais aussi des haltes en Champagne, Bourgogne, Languedoc et Côtes du Rhône, dans le Bordelais et en Alsace, pour ne citer que ces grands classiques de la gastronomie française. Vingt-cinq viticulteurs, accueillis avec soin par l’association, prendront part à cette manifestation intervenant à quelques jours de l’été. Un autre prétexte, s’il en fallait un, pour trinquer et passer un agréable moment à la table du passé.

À noter que l’accès à la manifestation a été fixé à 6 €. Un verre sera remis aux visiteurs au point d’accueil, ainsi qu’un plan de Marville et de ses caves ouvertes pour la circonstance. L’invitation est lancée !

Marville ouvre ses Caves aux Vins
Samedi 15 juin de 14h à 19h
Dimanche 16 juin de 10h30 à 18h

Guides et gardiens

Créée en 2002, l’association Marville Terres Communes veille amoureusement sur le patrimoine illustre de cette petite localité de la Meuse bâtie sur un éperon rocheux. Composée de propriétaires, d’universitaires, de chercheurs et d’architectes, cette famille de passionnés comptant 80 membres sauvegarde et valorise un ensemble de belles demeures datant de la Renaissance (mais aussi du 18e siècle), époque bénie pour Marville, qui fut durant près de 4 siècles la 2ville du Luxembourg, avec une population de quelque 2 500 âmes à son apogée (contre environ 500 aujourd’hui). Ce bâti spectaculaire, qui partage ses secrets à travers des visites guidées, est prétexte à des événements conviviaux comme Marville ouvre ses Caves aux Vins et Folle Semaine de Marville, qui met à l’honneur des métiers liés au patrimoine par le biais de stages au mois d’août. D’autres actions, comme les visites guidées, la production du livre Marville, Capitale des Terres Communes (Ed. La Gazette Lorraine) et la création de panneaux d’information sur l’architecture civile et religieuse de la municipalité, s’inscrivent dans cette volonté de faire vivre l’histoire de Marville.

www.marville.eu