© DR

L’économie maltaise affiche l’une des croissances les plus fortes de l’UE. Un dynamisme qui commence à poser certains problèmes. Les professionnels du tourisme se demandent s’il ne faudrait pas limiter les arrivées de touristes car ils craignent que cet afflux ne participe à détruire ce qui fait le charme de Malte, notamment son architecture et son patrimoine. Partout se construisent des hôtels et de grands complexes sans « se poser trop de questions ». Autre point noir, l’essor du tourisme ainsi que la bonne santé d’autres piliers de l’économie locale, comme le e-gaming, font que la population augmente régulièrement, avec de la main d’œuvre étrangère. Et cela alors que la densité de population est déjà la plus importante d’Europe. Cela entraine, notamment, une forte hausse de l’immobilier (auquel n’a pas plus accès une partie de la population locale compte tenu des faibles salaires) mais également des difficultés grandissantes en matière de mobilité. Les routes sont saturées. Là encore, cela impacte les charmes de l’ile, et donc, l’avenir de son économie.