Après la disparition de leur père, la fratrie se réunit dans la maison de celui-ci : réparer, ranger, inventorier, les enjeux pratiques réglés avec pragmatisme laissent peu à peu place, au fil des souvenirs qui remontent à la surface, à la nostalgie, à la colère, à des sentiments contradictoires qui finalement rapprocheront une famille un peu décousue. Cette maison abîmée, symbole, théâtre de toute une partie de la vie des protagonistes, leur révélera quelques aspects insoupçonnés ou oubliés de la personnalité de leur père et de leur propre histoire. Un récit sensible, juste et touchant.