Bryn Terfel © Adam Barker Deutsche Grammophon

Le Kinnekswiss de Luxembourg prêtera son cadre bucolique à un concert prestigieux mettant en vedette le baryton-basse Bryn Terfel et la soprano Lauren Fagan. Au programme : des airs issus du répertoire lyrique, dont des pièces de Wagner, Gounod et Verdi.

Un concert gratuit, sous les étoiles, assis sur la pelouse d’un parc, dans les fragrances d’un été encore balbutiant et le cœur tourné vers la musique. C’est ce qui attend le public le 6 juillet, dans le décor bucolique du Kinnekswiss, véritable poumon vert de la ville de Luxembourg, qui accueille depuis l’an passé un programme estival baptisé « Kinnekswiss Loves ». En 2018, le parc municipal avait aimé la mezzo-soprano lettone Elena Garanca, qui avait fait passer un agréable moment aux mélomanes présents en reprenant des airs d’opéra.

L’édition 2019 sera placée sous le signe du répertoire lyrique, avec entre autres des morceaux de Wagner, Gounod, Verdi, Puccini ou encore Tchaïkovski. L’Orchestre philharmonique du Luxembourg sera à nouveau de la fête, sous la baguette de son chef Gustavo Gimeno. L’ensemble grand-ducal ne sera pas seul sur la grande scène puisqu’il accompagnera une des stars des barytons-basses, nul autre que le Gallois Bryn Terfel. Ce chanteur au physique imposant (1,90 m) et au regard bleu pénétrant, surnommé « le prince de Galles de l’opéra » en raison de ses origines, est notamment reconnu pour interpréter depuis plus de 15 ans le héros shakespearien tragicomique Falstaff sur les scènes du globe. Fils de fermier, Bryn Terfel, qui aurait très bien pu épouser une carrière dans le rugby (sport qu’il a pratiqué), a été formé à la Guildhall School of Music and Drama de Londres. À 23 ans, il s’était distingué en remportant l’illustre concours de la BBC Singer of the World dans la catégorie Lieder. Dans l’album des performances marquantes du natif de Pant Glas, il faut également citer son rôle de Jochanaan dans l’opéra Salomé de Richard Strauss, à Salzbourg en 1992.

La soprano australienne Lauren Fagan, qui partagera avec lui les projecteurs luxembourgeois, est elle aussi passée par l’école londonienne de musique et d’art dramatique. Cette étoile montante a fait ses débuts en 2018-2019 au Covent Garden de la capitale anglaise, en tant qu’artiste invitée dans le rôle de Woglinde, pour le Ring de Wagner, sous la direction d’Antonio Pappano. Un lieu qu’elle connaît bien pour y avoir incarné par le passé divers rôles, comme celui de Papageno (La Flûte enchantée) ou de Giannetta (L’Elixir d’amour).

Concert Kinnekswiss loves Sir Bryn Terfel
Samedi 6 juillet, à 21h
Parc municipal de Luxembourg-ville
Entrée libre
www.philharmonie.lu