© DR

En 2020, l’ensemble des transports publics seront gratuits, au Luxembourg : le train, le tram et les bus.

Le Premier ministre du Luxembourg Xavier Bettel l’a annoncé : dès 2020, l’accès aux transports en commun luxembourgeois deviendra gratuit pour tous. La gratuité sera appliquée dans les bus, trains et le tram de la capitale. Le Grand-duché deviendra ainsi le premier pays au monde à offrir la gratuité sur l’ensemble des transports en commun. L’ambition du gouvernement est de fluidifier le trafic routier tout en oeuvrant en faveur de l’environnement (et de l’économie). Selon le ministère des Transports, évoqué dans la presse nationale, le fonctionnement des transports publics coûte 491 millions au pays (900 millions, selon d’autres sources). Du côté des recettes, elles atteignent 40 millions d’euros par an seulement, l’usage des transports publics ne représentant que 17 % de l’ensemble des déplacements contre 69 % pour la voiture individuelle, L’effort financier s’avère donc supportable (mais il faudra « le financer »). Le gouvernement s’est fixé plusieurs objectifs à l’horizon 2025 : réduire la congestion – tout particulièrement à Luxembourg Ville totalement congestionnée aux heures de pointe alors que la population continue d’augmenter – tout en transportant 20 % de personnes de plus qu’en 2017. Mais le projet gouvernemental suscite quelques inquiétudes de la part des contrôleurs, notamment. Le ministère de la Mobilité et des Travaux publics s’est voulu rassurant sur le sujet en précisant que la mission des contrôleurs ne se résume pas au contrôle des billets. Ils sont également présents pour assurer la sécurité des passagers et voyageurs. Et la sécurité reste une priorité. Reste une année pour régler ou éclaircir toute une série de points, notamment la gratuité pour les frontaliers circulant, en train, sur le territoire. Depuis le 1er août 2018, tous les étudiants inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur du Luxembourg bénéficient déjà des transports en commun gratuits.