Le Luxembourg a inauguré, en juillet, un parcours de pleine conscience « Achtsamkeitspfad ». Respirez, ressentez… 

La pleine conscience ou méditation de pleine conscience (mindfulness en anglais), consiste à entraîner son esprit à se concentrer sur le moment présent, en se focalisant sur ses sensations, sa respiration, un point de son corps, un mouvement, ses émotions, ses pensées, sans émettre de jugement de valeur.

Un parcours dédié, conçu et créé par le Centre pour le développement socio-émotionnel (CDSE), a été installé dans le parc du château de Munsbach (où est installé le CDSE). Chacun peut s’y rendre, seul, en famille ou en groupe et emprunter le sentier et le découvrir à son rythme et à sa façon. Neuf stations ponctuent le parcours, chacune invitant à vivre un moment de pleine conscience. « Des panneaux d’informations avec QR codes menant à des fichiers audios numériques, en quatre langues (luxembourgeois, français, allemand, anglais), guident le visiteur d’une étape à la suivante, pour une déambulation qui peut s’étendre sur 60 à 90 minutes », précise le CDSE. Les personnes malvoyantes peuvent s’orienter tout au long de leur cheminement en toute autonomie grâce à un audioguide adapté (pour l’instant en luxembourgeois seulement) et le parcours est également accessible aux personnes à mobilité réduite.

La création de cet équipement ne doit rien au hasard. La pratique de la « pleine conscience » gagne de plus en plus d’adeptes. Ce sentier concrétise l’une des missions principales du CDSE : sensibiliser aux compétences émotionnelles et au bien-être. Y compris les enfants et les jeunes, particulièrement éprouvés par la crise sanitaire. Certains ont souffert de l’isolement ou ont dû se confronter au sentiment d’insécurité sur une longue période. « Ce parcours, dans ce lieu enchanteur, arrive au bon moment ! », a précisé Claude Meisch, le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, lors de son inauguration.