(©DR)

L’Italie était le seul grand pays occidental à ne pas avoir encore reconnu le droit à une certaine forme d’union pour les homosexuels, qui sont toujours privés de protection juridique. Autant dire que le vote du Sénat en faveur du projet sur les unions homosexuelles, le 25 février était attendu. Le Sénat Italien a approuvé (ça devrait être confirmé à la Chambre des députés). Ouf. Mais un tout petit « ouf » alors, car au fil des mois et des négociations, le texte initial présenté par le gouvernement a été sacrément édulcoré. La proposition concernant l’adoption d’enfants par deux personnes du même sexe est notamment passée à la trappe, idem pour l’obligation de fidélité, une offense peu « subtile » que dénoncent les associations homosexuelles.