Tillie Walden nous emmène avec Dans un Rayon de Soleil au cœur d’une odyssée intergalactique sensible et intimiste, où l’aventure et la conquête ne sont menées qu’au nom de l’amour et de l’amitié. Chez Gallimard.

Dans un Rayon de Soleil est l’un des tous premiers récits de Tillie Walden, jeune prodige de la bande-dessinée américaine (Spinning, récompensé par un Eisner award) qui nous parvient sous forme d’album après sa publication en ligne en 2015. C’est un pur récit de science-fiction ; tout y est : vaisseaux spatiaux, tempêtes cosmiques, êtres extra-terrestres et équipage courageux. Mais chaque élément du genre est volontiers détourné selon la sensibilité et l’imagination débordante de l’autrice : l’engin spatial est une sorte de gros poisson gracieux, les extra-terrestres sont des sortes d’animaux-totems, et l’équipage sans peur est exclusivement féminin.

Car dans cet univers singulier, les hommes sont mystérieusement absents, sans qu’il n’en soit jamais fait mention. L’intérêt est ailleurs : il s’agira plutôt de prendre son temps pour mieux faire connaissance avec l’équipage hétéroclite mais néanmoins soudé d’un vaisseau chargé de réparer les bâtiments anciens dérivant dans l’espace. Par le biais de flash-backs, on revient sur la scolarité (dans un lycée flottant dans l’espace, bien sûr) de Mia, l’une des héroïnes, et de sa rencontre avec son grand amour Grace, originaire d’une planète étrange et dangereuse nommée l’Escalier.

Au milieu de superbes débauches de couleurs cosmiques et des lignes plus rudes des bâtisses interstellaires se jouent d’intenses histoires d’amitié et d’amour. Il est conseillé de s’accrocher au fil de cet épais ouvrage pour laisser le temps aux personnages de se dévoiler et de susciter notre empathie. Car au moment où l’aventure sentimentale se transforme en véritable épopée, celle-ci s’avérera d’autant plus haletante. Et l’histoire des filles hors du commun de Tillie Walden vaudra bien toutes les guerres des étoiles.