© 123RF

Cinq dirigeants d’entreprise de Lorraine et du Luxembourg créent Lumena, le premier startup studio transfrontalier. 

Lumena (pour Luxembourg, Metz et Nancy). C’est le nom de l’usine à start-up transfrontalière qui a récemment vu le jour, à Metz. Avec une ambition clairement affichée : chaque année, favoriser la création de trois start-up auxquelles s’en ajoutent une dizaine d’autres qui seront co-développées en avec des entreprises déjà existantes mais désireuses de déployer de nouveaux services ou solutions (start-up as a service). Pour mener à bien ses missions (et atteindre ses ambitions), Lumena qui est dotée de 300 000 euros, va surtout s’appuyer sur les expertises complémentaires des 5 dirigeants (et la matière grise de leurs collaborateurs respectifs) qui en sont à l’initiative :

Michel Onfray qui a accompagné des dizaines de start-up pour Synergie (Metz) et via sa société la Compagnie du Diamantaire,

Fabrice Michel, dirigeant de cabinets conseils en ressources humaines en Lorraine, Alsace, Luxembourg et Rhône-Alpes, 

Thierry Ehrhardt, fondateur du groupe de communication GET, 

Fabrice Croiseaux, le patron d’InTech, au Luxembourg, spécialiste du conseil en Système d’Information et en développement d’applications spécifiques.

Franck Legardeur est spécialiste en efficacité énergétique, énergies renouvelables, stockage et en électromobilité.

Lumena se serait déjà « positionnée sur un projet de start-up », précise l’hebdo La Semaine (article de Jonathan Nenich) qui a révélé l’information.

Pour tout savoir sur ce premier startup studio transfrontalier et sa stratégie, rendez-vous sur

www.lumena.tech