Ville d’art et d’architecture, la perle de la Suisse italienne dégage une ambiance méditerranéenne qui participe à sa douceur de vivre. De ses édifices religieux à ses parcs et jardins fleuris, en passant par ses nombreuses manifestations culturelles, cette petite cité prospère possède tout ce qu’il faut pour passer un agréable moment.

Ça ressemble à l’Italie, ça a le goût de l’Italie… mais ça n’est pas l’Italie. Bienvenue à Lugano, dans cette Suisse qui se confond avec le pays de Roberto Benigni et en parle la langue. Outre son statut de 3e place financière du pays, la force de cette cité prospère de quelque 60 000 âmes réside dans ses paysages, entre montagnes et lacs, dans une région, le Tessin, qui s’avère propice au tourisme vert, en particulier le vélo et la randonnée. Avec 700 km de sentiers pédestres répertoriés dans les environs, difficile de faire la fine bouche.

Parmi les sommets qui dominent la ville, les monts Brè et San Salvatore se distinguent. On peut notamment y accéder en empruntant un funiculaire, avec en guise de dessert une vue à couper le souffle sur la baie et sa couronne luxuriante. Pour l’anecdote, on notera que le mont Salvatore a été surnommé le « pain de sucre » en raison de sa ressemblance – frappante – avec le totem de Rio de Janeiro.

Au pied de ces géantes ensorcelantes, difficile de résister au charme du lac de Lugano, un des plus beaux de la région avec celui de Côme et le lac Majeur. Le spectacle des lumières se reflétant sur ses eaux le soir mérite amplement une balade, seul ou en amoureux. En dehors de la promenade, le kayak et le pédalo fournissent d’excellents prétextes pour en saisir le magnétisme.

L’eau est aussi une voie bien pratique pour rejoindre en bateau plusieurs villages des alentours, avec en priorité la pépite Morcote, dont le statut est élevé sur l’échelle de la beauté helvétique. On peut entre autres contempler ses maisons à arcades datant de la fin du Moyen Age, ou encore gravir les 404 marches qui mènent à Santa Maria del Sasso, une très belle église de style baroque.

Le cœur de Lugano fera tout autant battre les pupilles du visiteur, avec son centre-ville historique et piétonnier, ses nombreux édifices religieux – dont la cathédrale San Lorenzo et sa façade de style Renaissance -, ses rues commerçantes pleines de charme, son architecture et sa gastronomie italiennes, ou encore ses parcs et ses jardins fleuris, à commencer par le Parco Civico Ciani, véritable poumon vert de 6 hectares aux arbres séculaires.

Il faut ajouter à ce pouvoir de séduction une vie culturelle plutôt dense. Car on ne s’ennuie par sur cette terre d’adoption de l’écrivain Hermann Hesse, comme en témoignent les festivals qui rythment les saisons (lire ci-dessous), mais aussi les musées, dont le Museo Cantonale d’Arte, où l’on peut admirer des œuvres de Klee, Degas ou Renoir, entre autres trésors. Sans oublier ce centre culturel inauguré en grande pompe en 2015, le LAC (Lugano Arte e Cultura), un paquebot de sons et d’images posé sur d’anciennes friches qui vise à valoriser l’offre artistique de la région.

Pour bien terminer la journée, une bonne glace fera l’affaire. Si vous les aimez artisanales, l’enseigne Vanini est l’adresse qu’il vous faut. Les amateurs connaissent bien les parfums de cette institution en matière de gelato qui a élu domicile sur la Piazza Della Riforma, théâtre d’une belle variété de bistrots et de restaurants. L’endroit parfait pour savourer l’atmosphère méditerranéenne qui imprègne la cité, comme si le temps tournait soudainement au ralenti.

Se divertir en toute saison !

festival de Lugano (©DR)À Lugano, il y a toujours quelque chose à faire. Ce n’est pas un slogan, juste la réalité. La ville du Tessin vit et vibre au rythme de nombreux événements, dont plusieurs festivals de renom qui s’étirent du printemps à l’automne.

Le premier d’entre eux, et non des moindres, est le festival Lugano, consacré essentiellement à la musique classique. Cette manifestation culturelle majeure de la Suisse italienne, qui se déroule chaque année au printemps, comporte notamment le projet porté par la charismatique pianiste d’origine argentine Martha Argerich, qui rassemble des artistes reconnus et des jeunes talents.

Tout aussi réputé et incontournable est le Lugano Estival Jazz (juin-juillet), qui permet d’assister à des concerts de pointures du jazz et du blues, et tout cela sans verser un kopeck ! L’été est aussi propice au LongLake Festival, un condensé de performances diverses qui durent pendant un mois.

Un peu plus tard sur le calendrier apparaît le festival Blues to Bop, qui ponctue d’agréable manière la saison estivale, à cheval entre les mois d’août et septembre. Au carrefour de la tradition et de l’innovation, ce rendez-vous lui aussi gratuit a pour cadre le centre-ville de Lugano, mais aussi Morcote, désigné comme le plus beau village de Suisse.

On termine cette petite virée festive et musicale avec la Fête d’automne, qui comblera les amateurs de bonne chère avec son cortège de saveurs typiques de la région. Un concentré de gastronomie et de vins qui arrive à point nommé pour entamer la saison des feuilles mortes.