(©DR)

L’Union européenne a signé, le 22 avril dernier, à New York, l’accord de Paris sur le changement climatique du 12 décembre dernier. « Notre signature signifie avant tout que nous entérinons les engagements pris à Paris. C’est également un signal clair que nous nous engageons à opérer une transition radicale et déstabilisante vers une économie et une société à faibles émissions de carbone. Cette transition est désormais irréversible et irrépressible. Le souffle du changement se fait sentir au niveau mondial. L’Europe en fait partie intégrante et continuera à jouer un rôle moteur. C’est pourquoi nous devons mettre en place l’Union de l’énergie et créer les conditions favorisant les nouvelles perspectives, l’innovation et la création d’emploi que cette transition engendrera. Nous devons tirer parti de cette dynamique », a souligné Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission européenne chargé de l’union de l’énergie.