lost-river (© DR)

Voilà un film qui a focalisé l’attention avant même sa sortie. Sans doute parce que son réalisateur n’est autre que l’acteur Ryan Gosling. À seulement 34 ans, l’interprète de Drive passe derrière la caméra pour signer Lost River. Premier constat : ce long-métrage oscille entre deux univers que le comédien connaît bien pour les avoir sillonnés devant l’objectif de ses (désormais) pairs : le réel et l’imaginaire. L’histoire nous plonge dans le quotidien d’une mère qui tente du mieux qu’elle peut d’élever ses enfants dans un environnement hostile. Un de ses fils découvrira une route qui mène vers une ville secrète…Inspiré d’un souvenir de son enfance (jeune, il était tombé sur une route finissant sa course dans un fleuve), Lost River a pour cadre la ville de Détroit, touchée de plein fouet par la crise de 2008. Une citée fantôme, à la croisée des chemins, que le jeune cinéaste met en scène comme un personnage à part entière. Il dirige également pour l’occasion Eva Mendes, sa femme à la ville, et le comédien français Reda Kateb, dans un rôle d’homme protecteur.