Du 24 juillet au 2 août, à Chambley Planet’Air, se tient la 14ème édition du Lorraine Mondial Air Ballons (LMAB). Orchestré par Pilâtre de Rozier Organisation, le LMAB est le plus grand rassemblement de ballons à air chaud au monde. Populaire et familial, cet événement figure également à l’agenda de nombreux dirigeants d’entreprise.
MAB-Entrée-Public-(©N. Walster)

(©N. Walster)

« Nous sommes dépendants de la météo. S’il fait beau, notamment durant les week-ends, nous accueillerons environ 400 000 personnes. Si le temps est capricieux, ce sera un peu plus de 250 000 visiteurs », souligne Philippe Buron Pilâtre, délégué général et fondateur du Lorraine Mondial Air Ballons (LMAB) dont la 14ème édition est programmée du 24 juillet au 2 août 2015. Une fréquentation qui hisse le Mondial parmi les plus grands évènements festifs et populaires de France. Un engouement que le LMAB doit à la qualité du spectacle offert –c’est le seul endroit au monde où il est possible d’assister à la fameuse « Grande Ligne » qui voit s’envoler plusieurs centaines de montgolfières en même temps-, à la grande diversité des animations, mais également au fait que l’entrée est gratuite. « Depuis la première édition en 1989, la Région nous accompagne financièrement dans cette aventure. Afin de garantir la gratuité au public, elle nous accorde une subvention de 630 000 euros sur un budget total qui est de 2,3 millions d’euros, cette année. Nous bénéficions également du soutien de différentes collectivités mais, à 70%, le budget du LMAB est assuré par des fonds privés », précise Philippe Buron Pilâtre. Cette année, le Mondial compte pas moins de 175 partenaires, des grands groupes internationaux comme des PME et des TPE. La majorité des entreprises sont lorraines (ou installées en Lorraine) mais il en vient aussi de la Grande Région et du grand quart Nord Est. La fusion de la Lorraine, de l’Alsace et de la Champagne-Ardenne offre en la matière un nouveau territoire à démarcher. Philippe Buron Pilâtre confie d’ailleurs avoir invité de très nombreux élus et décideurs de ce nouvel espace afin de leur faire découvrir les multiples facettes du LMAB.

C’est au sein du ‘village partenaires’ qui accueille une trentaine de loges privatives (de 15 à 200 personnes) ainsi qu’un Salon Classe Affaires que sont accueillis les partenaires et leurs invités. Ce village permet de pleinement profiter du spectacle. Une fréquentation qui hisse le Mondial parmi les plus grands événements festifs et populaires de France.Mais ce n’est pas son seul intérêt. « Cet espace réservé s’accompagne de toute une palette de services : de l’accueil VIP de clients à l’organisation clé en mains de soirées festives en passant par la réservation de baptêmes de l’air. Quotidiennement, nous organisons également des rendez-vous propices au networking et assurons des opérations de relations publiques » explique Philippe Buron Pilâtre « globalement, ce sont 40 000 invités qui sont ainsi reçus au sein du village partenaire, à chaque édition. J’imagine que les entreprises qui y reçoivent leurs clients, invitent leurs prospects ou qui profitent du LMAB pour mobiliser leurs salariés ou lancer un nouveau produit, y trouvent leur compte. Le taux de fidélité des entreprises partenaires atteint 85% ». Sur le plan économique, le LMAB génère également d’importantes retombées puisqu’elles avoisinent les 50 millions d’euros par édition (retombées directes, indirectes et induites). La couverture médiatique qui participe à la promotion de la Lorraine à travers le monde, représente à elle seule, quelques millions d’euros. Chaque édition est couverte par plus de 300 journalistes, des 5 continents. « Cette année, nous allons accueillir beaucoup de journalistes étrangers. Le Lorraine Mondial Air Ballons 2015 sera notamment évoqué en Corée du sud. Une équipe de journalistes coréens m’a confirmé sa présence fin juin », souligne Philippe Buron Pilâtre qui, comme son équipe de 150 volontaires, s’apprête, cette année encore, à enregistrer un gros déficit… de sommeil.


3 QUESTIONS À… NOËL JOUAVILLE, Directeur Général Des Services du Conseil Régional

Le Conseil régional de Lorraine est partenaire du LMAB. Depuis quand et comment se concrétise ce partenariat ?

La Région est partenaire de cet évènement depuis sa création en 1989. C’est une magnifique manifestation qui connait un énorme succès populaire. Depuis quelques années déjà, le Conseil régional de la Lorraine lui accorde une subvention de 630 000 euros afin que l’organisateur puisse continuer à en assurer la gratuité pour le public. Une gratuité à laquelle est très attaché Jean-Pierre Masseret, le président du Conseil régional de Lorraine.

Quelles sont les retombées économiques pour la Région ?

L’organisateur annonce des retombées équivalentes à près de 50 millions d’euros, dont 14 millions d’euros de retombées directes, pour un investissement de 2,3 millions. Le retour sur investissement est donc excellent. Les retombées directes sont importantes et profitent, entre autres, à l’économie locale et rurale. 3 000 pilotes et équipages doivent notamment se loger, se nourrir et se déplacer. Si l’accès à la manifestation est gratuit, près de 400 000 visiteurs consomment également sur place, notamment des touristes qui profitent de leur passage au Chambley Planet’Air, pour découvrir d’autres sites, comme la base de loisirs de Madine, par exemple. Les retombées sont également énormes en termes d’image.

La Région a beaucoup investi sur le site de Chambley, ces dernières années. Avec quelles ambitions?

La Région est propriétaire de la base militaire de Chambley, depuis 2008. 53 millions d’euros y ont été investis pour dépolluer les terrains, rénover des installations comme des pistes, la tour de contrôle et certains hangars. De nouveaux aménagements ont également vu le jour. L’aérodrome Chambley Planet’Air accueille aujourd’hui des équipements de premier plan. De nombreuses fédérations sportives liées à l’aéronautique ainsi que des entreprises actives dans ce secteur d’activité y sont déjà installées. Une zone d’activités est aujourd’hui viabilisée et en cours de commercialisation. L’ambition est de combiner aéronautique, tourisme et économie.