(©DR)
Comme la quasi-totalité des départements, les quatre départements lorrains ont voté Hamon lors du second tour des primaires socialistes. À Metz et Nancy, il a séduit plus de 60% des votants.

Avec 58,7 % des voix, Benoît Hamon a remporté les primaires face à Manuel Valls (41,29 %), le 29 janvier dernier, devenant ainsi le candidat socialiste lors des prochaines présidentielles. Benoît Hamon l’a emporté dans la quasi-totalité des départements (Manuels Valls a en revanche séduit les DOM).

Les quatre départements lorrains sont au diapason. C’est en Meurthe-et-Moselle (département géré par le socialiste Mathieu Klein, l’un des porte-paroles de Manuel Valls) que son score a été le plus important puisqu’il a capté près de 59,14 % des suffrages. À Nancy, il fait mieux encore en engrangeant 66,5 % des suffrages (soit le double de son adversaire). À Tomblaine, ils culminent même à 74 %. En Moselle, Benoît Hamon a séduit 57,87 % des votants, soit 10 607 votants contre 7 722 pour Manuel Valls. À Metz, le plébiscite est moins marqué qu’à Nancy mais Benoît Hamon est tout de même crédité de 61,14% des voix contre 38,86% pour Valls.

Dans les Vosges, Benoit Hamon arrive en tête dans 24 des 26 bureaux de vote pour, là encore, obtenir 57,03 % des suffrages. Il l’emporte notamment à Épinal :59,8 %. En Meuse, la situation s’avère un peu plus contrastée. Les votants étaient assurément plus divisés puisque Benoit Hamon l’emporte avec (seulement) 50,7 % des suffrages. Bar-le-Duc est en phase avec cette répartition : 52,16 % pour Hamon.

En ce qui concerne la Meuse, il importe de savoir que Benoît Hamon était très en retard au premier tour par rapport à son adversaire. Manuel Valls était en tête avec 40 % des voix contre 31 %. Le report des voix de Montebourg semble donc avoir bien fonctionné (sur fond de hausse de la participation). Globalement, en Lorraine, Benoît Hamon a obtenu 55,75 % des voix (26 520) contre 44,25 % (21 051) pour Manuel Valls.