La Lorraine compte de belles success-stories dans le numérique, des start-ups nées sur notre territoire et qui rayonnent aujourd’hui au niveau national et international. E-fluid, Applicam et Miss Numérique en font partie. Présentation.

Lorntech succès lorrains © 123RF)


À METZ EFLUID

Fin des années 90, une dizaine d’agents planche sur la mise en place d’un système informatisé de gestion pour le compte d’UEM que l’on appelait, encore à l’époque, Usine d’Électricité de Metz. Destiné à répondre à un besoin interne bien particulier, le logiciel prend rapidement place au coeur du système informatique UEM, sans cesse amélioré et toujours plus efficace. Ce logiciel appelé aujourd’hui efluid affiche de telles performances qu’UEM entame sa commercialisation. Avec succès. En moins de 10 ans, le logiciel efluid s’est imposé sur le marché français des solutions informatiques de gestion et de facturation. De 2002 à 2012, « nous sommes passés de 150 000 clients gérés par efluid à 2 000 000 ! » indique Francis Grosmangin, le directeur général d’UEM. En 2013, efluid devient une société à part entière avec comme actionnaires UEM, le gestionnaire de réseau ERDF et la Caisse des Dépôts et Consignations. Fin 2013, la société efluid a enregistré un chiffre d’affaires de 36 millions d’euros et un effectif de 75 salariés. Pour accompagner sa forte croissance, l’entreprise a ouvert des bureaux à Paris et de nouveaux locaux accueillent toute l’équipe, à Metz. L’ambition pour 2020 est de porter l’effectif à 150 salariés pour 42 millions de clients finaux.


À JARVILLE (54) MISS NUMÉRIQUE

Julien Laurent est le président (et actionnaire) de Miss Numerique. Cette entreprise lorraine installée à Jarville, en Meurthe-et-Moselle, est aujourd’hui considérée comme le spécialiste de la vente de produits photo/vidéo sur internet.
Julien Laurent (© DR)

Julien Laurent (© DR)

Présentez-nous Miss Numérique.

Miss Numerique a été créé il y a 10 ans en septembre 2004. Notre métier historique est la distribution en mode pure player (uniquement via le web) d’un large choix de matériel photo et vidéo. Notre offre compte près de 30 000 articles en stock et comble de bonheur près de 400 000 clients en France et en Europe. Nous sommes reconnu comme LE spécialiste en photo vidéo sur internet aussi bien auprès de nos clients que nos partenaires (fournisseurs et grandes marques). Le groupe Miss Numerique emploie aujourd’hui 32 collaborateurs si on intègre sa filiale Glamuse spécialisée dans la vente de lingerie et prêt à porter sur internet. Laetitia Monaco est la présidente et associée de Glamuse.

En quoi Miss Numérique se distingue de la concurrence ?

L’innovation n’est pas spécialement visible, quand bien même l’expérience utilisateur sur notre site est au centre de nos préoccupations, de même que la satisfaction de nos clients cela va de pair. Nous sommes, je pense, une sorte d’exception si on compare le service IT aux sociétés comparables. Historiquement nous avons tiré notre épingle du jeu au travers une offre ultra spécialisée, une qualité de service irréprochable et le respect de tous nos engagements.

Qui sont vos clients ?

Nos clients sont majoritairement des amateurs passionnés et des professionnels de l’image et de la vidéo. 10% de notre chiffre d’affaires est réalisé à l’international et il est en forte progression. Nous avons clôturé 2013 à 15 millions d’euros, je prévois de réaliser autour de 18 millions en 2014. Notre gestion rigoureuse nous a permis d’aligner 10 exercices bénéficiaires (nous n’avons jamais perdu d’argent), et surtout de traverser les différentes crises successives sans encombre. Nous abordons 2015 en toute sérénité, forts de ces fondamentaux solides.

Des projets de développement ? Des embauches ?

Nos efforts vont se concentrer sur la diversification de notre offre vers la vidéo et les objets connectés. Nous venons d’ailleurs de lancer une nouvelle version de notre site pour accompagner ces développements. Nous avons beaucoup embauché en 2014 mais des recrutements sont en cours en logistique, IT et aux achats (avis aux amateurs !).


APPLICAM LES SYSTÈMES DE PAIEMENTS

Créée en 1986, la société Applicam est spécialisée dans l’intégration et exploitation de systèmes de paiements : gestion de subventions et cartes citoyens/villes pour les collectivités, système de gestion de cartes carburant, système de contrôle d’accès et monétiques sports/loisirs, monétique restauration. Les explications et les précisions de Jean-Michel Dupont, directeur général délégué de l’entreprise.

Qui sont les fondateurs et les dirigeants de l’entreprise ?

Basé à Paris, Serge Ragozin est le directeur général du Groupe MoneoApplicam. Également basée à Paris, Nicole Zagouri est notre directeur administratif et financier. En ce qui me concerne, je suis basé à Metz.

En quoi Applicam est une entreprise innovante ?

Nos plateformes adaptables en mode SAAS nous permettent de proposer à nos clients au meilleur coût des solutions sur mesure totalement adaptées à leurs besoins en mixant processus physiques (logistique cartes/chèques, inscriptions papier, courriers) et dématérialisés (inscription online, transactions sur TPE, site Web/Applis Mobiles, etc…). Nous gérons de plus toutes les prestations autour de nos solutions. Nos clients peuvent ainsi se concentrer sur leur cœur de métier.

Quel est le chiffre d’affaires de l’entreprise ?

Applicam atteindra un CA de plus de 13,5 millions d’euros en 2014 grâce à une croissance à 2 chiffres par rapport à 2013.

Des projets ?

Des investissements importants sont programmés sur nos plateformes, en particulier en prépayé, avec l’enrichissement de la plateforme Demaxys, une plateforme sur mesure du pôle monétique Moneo-Applicam pour une gestion optimale des solutions monétiques. Cette première solution clé en main adaptée pour les paiements dématérialisés propose la gestion intégrale des cartes prépayées et répond aux exigences réglementaires en vigueur. La première application mise au point sur Demaxys est celle des titres-restaurant dématérialisés : Moneo Resto et Monetico Resto. Nous comptons aussi accélérer notre développement à l’international, en particulier en Afrique, un marché sur lequel nous enregistrons un fort développement.

Tout cela va s’accompagner de nouveaux recrutements ?

On a beaucoup recruté ces dernières années. Nous étions un peu plus de 50 personnes il y a 3 ans à peine contre près du double aujourd’hui. Et cela sans compter les embauches saisonnières en été qui font doubler la taille de la société de juin à octobre. Néanmoins, nous embaucherons nos prochains collaborateurs plutôt sur des postes de chefs de projets généralistes ou aux opérations et à la DSI au gré des projets gagnés.

SUIVEZ LES ACTUALITÉS DE LORnTECH !

L’agenda collaboratif de LORnTECH vous permet d’être informé des événements numériques en Lorraine et d’inscrire vos propres événements :
www.cibul.net/evenements-numeriques-en-lorraine/fr
Twitter : @Lorntech
La page Facebook : FrenchTechSillonLorrain