Entre luttes intestines et protectionnisme des états membres, Europol a bien du mal à prendre sa place sur le terrain. Quand une informatrice de l’agence européenne de police criminelle est retrouvée égorgée dans son appartement parisien, le Commandant Deniz Salvere se saisit de l’affaire. Il veut retrouver le meurtrier de la hackeuse qui enquêtait pour lui au sein d’un réseau ultranationaliste que la jeune femme avait infiltré. Il entend, aussi et surtout, prouver à sa hiérarchie que les membres de ce réseau sont plus dangereux que les criminels des mouvances salafistes. La menace vient du cœur même de l’Europe ! Pire, les ultranationalistes dont les rangs ne font que s’étoffer et se déployer, dans le plus secret, préparent désormais une série d’attaques en Europe. Détournements de fonds, hacking, fishing, chantage… Selon Deniz Salvere, ils sont à l’origine des cyber-délits qui se multiplient et qui semblent isolés. Mais les sentiments, les suppositions ou bien encore le flair du Commandant, ne suffisent pas pour justifier d’une opération policière d’envergure. Il lui faut apporter des preuves de ce qu’il avance. Le réveil de la bête sera disponible à la vente à compter du 10 septembre prochain. Peu d’informations circulent sur Jacques Moulins. D’après le site furet.com, l’auteur est né à Montpellier. Il a passé son enfance à Marseille et effectué ses études universitaires à Aix (philosophie, histoire et économie politique) et un troisième cycle de philosophie esthétique à la Sorbonne. Il devient vice-président de l’Unef (Union nationale des étudiants de France), puis journaliste dans un quotidien marseillais qu’il quitte pour prendre la direction rédactionnelle d’une agence de presse spécialisée dans l’info générale européenne.

Le réveil de la bête de Jacques Moulins, Ed. Gallimard – Série Noire