(©DR)

Le 26 août, deux jours après le séisme qui a frappé le centre de l’Italie, on dénombrait plus de 267 morts et près de 400 blessés. Des centaines de secouristes fouillaient encore les décombres pour tenter de retrouver des survivants. Autant dire que le bilan s’est encore alourdi depuis. Le gouvernement italien, qui a proclamé l’état d’urgence dans les régions concernées, a promis la mise en œuvre d’un plan de prévention des séismes dans la péninsule et a débloqué une première aide d’urgence de 50 millions d’euros. Matteo Renzi, a également indiqué que les villages ravagés, seraient reconstruits et équipés de manière à mieux résister à une telle catastrophe. Les conséquences seront également lourdes sur le plan économique puisque la secousse a endommagé ou détruit 293 bâtiments historiques dans cette région touristique.