© DR

Pays à forte tradition catholique où la loi sur l’avortement est actuellement l’une des plus restrictives d’Europe, l’Irlande a largement dit « oui » (66 %), par référendum, à la légalisation de l’IVG. Près de 3,5 millions d’électeurs (4,7 millions d’habitants) étaient appelés à se prononcer à l’issue d’une campagne tendue, au cours de laquelle les divisions entre les populations des villes et des campagnes, entre les jeunes et les moins jeunes, ont été vives. Ce vote est un véritable soulagement pour les femmes qui, pour avorter, se rendaient dans les hôpitaux de l’Angleterre ou du Pays de Galles. Entre 1980 et 2016, 168.000 avortements auraient ainsi été pratiqués sur des femmes déclarant une adresse en Irlande, selon les chiffres du ministère britannique de la santé. A noter, également, qu’en Croatie, des milliers de personnes ont défilé courant mai, avec le soutien de l’Église catholique, mais pour demander la remise en cause du droit à l’avortement.