© 123RF

L’agence de développement des territoires de Nancy Sud Lorraine, Scalen, a consacré le numéro 49 de ses « cahiers » à la situation économique dans le sud de la Meurthe-et-Moselle. On y apprend, entre autres, que dans le Sud 54, la mise à l’arrêt brutal de l’économie a concerné, dès le mois de mars, 61 000 personnes, soit 43 % des emplois salariés du territoire. Pour la Métropole du Grand Nancy, la perte d’activité est estimée à 31,5 % en avril est à 11,3 % en juin 2020. La Métropole dispose d’une importante base de services non marchands (42 % de l’emploi total) qui a permis d’atténuer fortement l’impact économique de la crise tout en recourant fortement au télétravail (42 % des salariés en mars). « Cette composante de l’économie locale, dont l’activité a mieux tenu durant le confinement, est un réel facteur de résilience pour le territoire, mais l’impact de la crise sur les budgets publics pourrait l’affecter à plus long terme », précise le document. Les « cahiers » qui évoquent également les perspectives à court et moyen termes, sont téléchargeables gratuitement sur le site internet de la Scalen : www.agencescalen.fr.