Son enfance en Corse, son métier de pilote de chasse, sa carrière militaire, son action au service de l’État… Dans Trajectoires, le Général Vincent Lanata revient sur son parcours, ses différentes vies.

« C’est en toute modestie que je présente aujourd’hui, au lecteur, le récit d’une vie qui sans être exceptionnelle n’est pas tout à fait banale », écrit Vincent Lanata, dans l’avant-propos de ce livre autobiographique. Une vie pas « banale », en effet. L’auteur revient sur son enfance passée en Corse, où il est né en juin 1935, mais également dans des contrées reculées d’Afrique. Il évoque aussi ses années de collège et de lycée, loin des siens. « Notre famille était éclatée : mes parents en Afrique, au Gabon, ma sœur en Indochine à Hanoï, elle avait en effet suivi son mari officier qui baroudait dans le delta du Tonkin : j’étais le seul à être resté en métropole ». Il raconte encore longuement son métier de pilote de chasse et sa carrière militaire de 40 ans, lui qui a été Chef d’État-Major de l’Armée de l’air. Puis ses autres vies encore : les années durant lesquelles il est au service de l’État dans le domaine des transports et de l’aéronautique. 1995… « Jacques Chirac venant d’être élu, Bernard Pons fut nommé à la tête du ministère des Transports, de l’Équipement, du Logement et de l’Aménagement du territoire. Il me demanda de le rejoindre, j’acceptai immédiatement et je fus nommé Chargé de Mission auprès du Ministre », explique Vincent Lanata qui dirige aujourd’hui une société spécialisée dans le conseil aux entreprises. Ces chemins d’une vie, l’auteur les raconte avec simplicité, tendresse et respect. Il partage aussi volontiers avec le lecteur ses émotions, ses réflexions, ses anecdotes de témoin « privilégié ». L’ouvrage se referme avec différentes chroniques rédigées par Vincent Lanata durant le confinement.

Trajectoires ou les chemins d’une vie de Vincent Lanata, Éd. du Scudo