On entre dans un roman de Trevanian comme on s’immerge dans la mer par un chaud après-midi d’été. Le monde autour de nous s’efface, il ne reste que l’histoire racontée avec des mots choisis par un orfèvre d’un autre siècle. Le fait est que l’auteur a écrit ses plus beaux chefs d’œuvre dans les années 1970 et 1980. Outre Sanction (adapté à l’écran par Clint Eatswood) et Shibumi, l’indéchiffrable Trevanian (nom de plume de Rodney William Withaker) nous a laissé l’énigmatique Été de Katya. À la fois histoire d’amour d’un autre temps et thriller moderne, ce court roman nous envoûte dès les premières lignes. Le « Je » de Jean-Marc Montjean nous entraîne à sa suite dans les abysses de son amour tragique pour l’irrésistible Katya.