Ni guide, ni carnet de route, ni livre d’histoire mais un peu tout cela à la fois, Les Vosges comme je les aime de Vianney Huguenot nous propose de quitter les autoroutes de la découverte : un livre de promenades qui se lit comme tel.

Vianney-Huguenot-les-Vosges (©DR)Les Vosges sont bien plus qu’un jardin pour Vianney Huguenot : il s’y sent chez lui, depuis ses plus jeunes années au volant de son combi Volkswagen, en qualité de journaliste, ambassadeur amoureux de son territoire et aujourd’hui chroniqueur tout-terrain pour Vosges Matin et France Bleu. Ce sont ces chroniques que l’on peut retrouver au sein de son dernier livre, Les Vosges comme je les aime, après Les Vosges par le cul de la bouteille où il racontait le département par ses bistrots. D’Épinal à Rambervillers en passant par Coussey ou Liffol-le-grand, on visite à ses côtés quelque 80 communes. « Je me suis laissé porter d’une ville à l’autre grâce aux conseils et aux rencontres faites sur place, explique Vianney Huguenot. Et aussi grâce au hasard ! Le vrai luxe, aujourd’hui, c’est le temps, et le prendre offre toujours une récompense ».

On prend plaisir à feuilleter un ouvrage qui se grignote entre chroniques, rencontres, anecdotes et recoins explorés, le tout tracé d’une plume gourmande et maligne, pleine d’humour, et qui n’oublie pas de nous apprendre plein de choses. Car une foule de petits moments de la grande Histoire sont nichés entre les pages. « C’est un traitement très subjectif, mais je pense que ça apporte autre chose par rapport à un guide classique, remarque l’auteur. Et puis au-delà de sa lecture, ce livre est une invitation à faire comme moi, à aller tester les Vosges comme on le ferait pour un restau ».

Après cette déclaration à sa terre de cœur, Vianney Huguenot songe à décliner le concept pour l’Alsace, puis les autres départements lorrains. Pour à nouveau « sortir des chemins de traboule » !                     

Les Vosges comme je les aime, chez Vents d’est