les-terrasses (© DR)Il se passe beaucoup de choses sur les terrasses d’Alger. C’est ce qu’a voulu montrer le réalisateur Merzak Allouache dans son nouveau film. Si ce sujet s’est imposé aux yeux de ce fin observateur de l’Algérie, c’est parce que ces lieux deviennent de plus en plus populaires auprès de la population. Caractéristiques de la capitale algérienne, ces promontoires sont autant de fenêtres donnant sur des histoires de toutes sortes, de l’homme torturé pour l’obliger à signer un contrat aux répétitions d’une musicienne, en passant par l’entraînement d’un boxeur… On est loin des comédies légères signées par cette figure majeure du cinéma maghrébin, à commencer par Chouchou, qui avait été un carton à sa sortie en 2003. L’enjeu est ici de montrer que sous l’apparente insouciance gagnée après des années de terrorisme, la population algérienne vit toujours dans un climat instable. Les terrasses est aussi l’occasion d’admirer la Baie d’Alger, une des plus belles du monde selon le metteur en scène.