SORTIE LE 21 NOVEMBRE

« Un regard chargé de pathos », « un film naïf et larmoyant », « des dialogues simplistes ». La presse française n’a pas épargné Les filles du soleil, 2e long-métrage d’Eva Husson, qui avait plutôt séduit la critique avec Bang Gang (une histoire d’amour moderne), sorti en 2016, qui relatait la sexualité virant à l’orgie d’un groupe de jeunes. Emmanuel Bercot et Golshifteh Farahani sont les deux personnages principaux de cette histoire ayant pour décor la guerre en Syrie, plus précisément le combat mené par un commando de femmes kurdes face aux terroristes de Daech. La première campe Mathilde, une reporter photographe présente sur le front pour faire un reportage sur ces guerrières d’exception. Elle fera la connaissance de Bahar, leur commandante, interprétée par la comédienne franco-iranienne, vue dans le dernier volet de Pirates des Caraïbes (La revanche de Salazar).