©Illustration : Philippe Lorin

L’auteur Marc Lagrange et l’illustrateur Philippe Lorin ont conjugué leurs talents pour signer un livre original qui raconte des écrivains, le champagne et les liens qui les unissent. Les écrivains du champagne séduira les amateurs de littérature comme les amoureux de bons vins et tous ceux qui cumulent ces deux passions. 

« Je suis heureux de voir Marc Lagrange qui s’intéressa, il y a deux ans, aux Écrivains du vin, parcourir, dans ce livre, la littérature du champagne », écrit Patrick Poivre d’Arvor qui signe la préface de Les écrivains du champagne, publié aux Éditions de Paris-Max Chaleil, maison d’édition fondée il y a plus de 30 ans.

Marc Lagrange, qui a consacré de nombreux ouvrages aux vins (ainsi qu’à la santé, en tant qu’ancien médecin et chirurgien), est allé puiser dans la littérature afin de sélectionner une petite trentaine d’écrivains qui, au détour d’une page, ont évoqué le champagne et plus précisément encore « leur » champagne. Ces « mots choisis », riches de leur diversité, l’auteur les partage, bien évidemment, avec le lecteur. Mais il va bien plus loin encore. Chacun des écrivains cités fait l’objet d’une courte biographie qui s’accompagne également d’une présentation des grandes maisons de champagne évoquées. Histoire, terroir et spécificités sont racontés. Les couples ainsi formés et qui se dévoilent sur quatre ou cinq pages, sont savoureux : la Maison Pommery et Colette, la Maison Roederer et Truman Capote, la Maison Duval-Leroy et Françoise Sagan, sans oublier la Maison Pol Roger et Sir Winston Churchill, grand amateur de champagne. Et pour cause… « Je ne pourrais vivre sans champagne ; dans la victoire, je le mérite, dans la défaite j’en ai besoin », pour reprendre l’une des célèbres formules de l’homme d’Etat britannique. Le livre est également riche d’anecdotes, de clins d’oeil et de ses petits « Le saviez-vous ? » qui sont autant de bulles pétillantes de « savoir ».

Et puis, il y a aussi ces « gueules », ces bobines et ces visages d’écrivains. Ces portraits servis pleine page sont réalisés par l’illustrateur Philippe Lorin qui joue avec les lignes et les couleurs, avec tout le talent qu’on lui connait. Les écrivains du champagne est assurément du bel ouvrage. Le livre est à savourer, bien entendu, une coupe à portée de main, histoire de sublimer l’instant présent. À consommer avec modération, en ce qui concerne le vin, s’entend. Le livre, lui, se dévore.

Trois questions à… Max Chaleil – Éditeur

Illustration Max Chaleil

Max Chaleil ©Illustrations : Philippe Lorin

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’éditer ce livre ? 

Le champagne est le breuvage de la fête, des moments de bonheur. C’est aussi une source de saveurs et de culture. Je trouvais intéressante cette adéquation entre l’histoire, le champagne et la littérature, proposée par Marc Lagrange et Philippe Lorin. C’est un ouvrage qui, via de multiples entrées, enrichit le lecteur, tant en ce qui concerne les Hommes que le vin. Le fait que l’illustrateur Philippe Lorin s’investisse dans ce projet a également pesé dans la balance. C’est quelqu’un que j’apprécie. 

Philippe Lorin avec qui vous avez déjà collaboré ?  

Effectivement, sur plusieurs livres déjà. Il a notamment illustré le Céline d’Eugène Saccomano (le journaliste sportif à qui l’on doit le célébrissime On Refait le Match, ndlr) que j’ai publié en 2016. On se connait déjà depuis pas mal de temps. C’est un vieux routier du monde de l’édition. J’apprécie beaucoup son travail. Le livre Les écrivains du champagne se distingue d’ailleurs également par son esthétique grâce aux beaux portraits à l’aquarelle et au fusain réalisées par Philippe Lorin. On a déjà d’autres projets ensemble.

La sortie de l’ouvrage est prévue pour… ? 

Le livre devrait être disponible à compter du 6 janvier dans les librairies du Grand Est, si la situation sanitaire n’en décide pas autrement. Et s’il ne l’est pas, il sera toujours possible de le commander, sans aucun problème.

Propos recueillis par Fabrice Barbian