« Ivy Mike ». C’est ainsi que l’on a surnommé la première bombe à hydrogène. Cette dernière explose au large de l’atoll d’Eniwetok, dans l’océan Pacifique, le 1er novembre 1952, à 7h15 exactement. Mais comment cette arme nucléaire a-t-elle pu voir le jour ? C’est là tout le propos des Aventures d’un mathématicien. Le mathématicien en question, c’est Stanislaw Ulam. Peu connu du grand public, il est pourtant l’une des personnes clé dans l’élaboration de la fameuse bombe H, aux côtés de son compère hongro-américain, Edward Teller. Dans les années 1930, Stan Ulam quitte sa Pologne natale et immigre aux États-Unis. En 1942, il se rend à Los Alamos, au Nouveau-Mexique, et rejoint le Projet Manhattan aux côtés de chercheurs venus du monde entier. Ensemble, ils travaillent à la conception d’une arme nucléaire, dans le plus grand secret. Stan Ulam est déchiré entre ce que lui dicte l’éthique et la morale et son désir de contribuer à des avancées scientifiques d’une grande ampleur. Et puis, il y a ses parents et sa sœur, restés en Pologne, au péril de leur vie, et dont le sort préoccupe profondément le mathématicien.

Retrouvez Les Aventures d’un mathématicien le 1er décembre au cinéma