(© Archives départementales de la Moselle)
1945-2015. Cela fait 70 ans que la Protection Maternelle et Infantile, aujourd’hui gérée par le Conseil Département de la Moselle, est au service de la famille. Au fil du temps, la palette de ses activités s’est étoffée mais la mission première demeure : protéger les enfants et soutenir les parents dans leur rôle.

Réalisation de bilans de santé en école maternelle, accompagnements de grossesse, consultations prénatales effectuées par des sages-femmes, visites à domicile de jeunes mamans, prévention de l’enfance en danger, suivi de accueil de la petite enfance chez les nounous et dans les crèches… Ce sont quelques-unes des nombreuses missions qu’assure la Protection Maternelle et Infantile, tout au long de l’année. Et cela fait 70 ans, que cette organisation nationale est ainsi au service de l’enfance et de la famille. C’est en effet, au lendemain de la guerre, alors que la mortalité infantile est un véritable fléau, qu’est prise la décision de protéger les futures mères et de prendre soin des jeunes enfants. Une mission qui est confiée aux Départements. L’approche est pertinente. Dès les années 1950, les premiers effets se font ressentir. Le taux de fécondité a recouvré un niveau élevé tandis que le taux de mortalité infantile régresse. Il passe de 6,3% en 1939, à 5,2% en 1950 puis à 2,19% en 1965. En 2015, il est de 3,31 pour mille. Au fil des ans la PMI se voit confier de nouvelles missions afin de s’adapter aux besoins des familles qui évoluent avec le temps. Compte tenu, aussi, des évolutions technologiques, des savoirs en matière de santé ainsi que des moeurs. Dans les années 1970, se développent les centres de planification et d’éducation familiale afin de diffuser de l’information relative à la sexualité, à la contraception et assurer des consultations dans le cadre de recours à des interruptions volontaires de grossesse. En 1975, les bilans de santé sont introduits dans les écoles maternelles de Moselle afin de dépister d’éventuels troubles sensoriels et du développement des enfants. Dans les années 90, la promotion de la santé devient une priorité tandis que les évolutions dans la structure familiale, avec l’essor des familles monoparentales et des familles recomposées, favorisent l’émergence de nouvelles solutions et de nouveaux modes d’accompagnement des parents. C’est également à cette époque, qu’une première loi sur la protection de l’enfance inclut dans ses dispositions la participation des services de PMI aux actions de prévention des mauvais traitements et de prise en charge des mineurs maltraités. À partir du début de ce siècle, la PMI voit ses missions se développer et se renforcer en matière de suivi des établissements d’accueil des jeunes enfants et des accueils collectifs de mineurs comme les centres de loisirs, par exemple.  Cette histoire de la PMI qui s’est développée autour de trois axes (accueil du jeune enfant, la santé publique et la protection de l’enfance), le Conseil Départemental de la Moselle a choisi de la raconter au travers d’une exposition.

L’exposition PMI tournera en 2016 dans les maisons du Département :
Yutz de janvier à mars
Faulquemont d’avril à juin
Forbach de juillet à août
Sarreguemines de septembre à octobre


LProtection-maternelle-et-infantile-(©-Archives-départementales-de-la-Moselle)A PMI DU CD57 C’EST :

4 Centres d’action médico-sociale précoce
7 Centres de planification
et d’éducation familiale
16 Maisons d’Assistants Maternels
120 Etablissements d’Accueil du Jeune Enfant
565 assistants familiaux
8 200 assistants maternels
6 000 femmes enceintes suivies par la PMI,
chaque année
11 500 naissances en Moselle,
chaque année (moyenne)
15 000 enfants vus, par an,
en consultation PMI