Marion Mesny et Anthony Rauch sont capitaines du 2e district de police judiciaire à la « brigade du viol », à Paris, une affectation qu’ils ont tous deux choisi. Alpha. C’est le nom d’un nouveau prédateur particulièrement violent qui humilie, torture et viole ses victimes selon un mode opératoire inédit. De la haine a l’état pur. Marion et Anthony sont sur ses traces. Mais alors que la traque progresse, des plaies doivent être rouvertes et de lourds secrets sont dévoilés. Passé et présent s’entrechoquent dans un Paris transformé en terrain de chasse. Ces trois guerriers, détruits par leur passé, se guettent, se poursuivent et se dévoilent aussi. Au fil des pages, on découvre qui sont ces êtres et on entre alors, petit à petit, en empathie avec chacun d’eux. Et c’est assurément une prouesse que réalise Antoine Renand car Alpha est une pourriture. L’auteur a écrit et mis en scène des courts-métrages, primés en festivals et diffusés à la télévision. Il est l’auteur de plusieurs scénarios de longs-métrages en cours de production. L’Empathie est son premier roman et une très belle réussite.

Aux éd. Robert Laffont