GD création, installée sur l’immense boulevard des Aiguillettes de Villers-lès-Nancy, fait partie des rares petites entreprises artisanales qui parviennent encore à tirer leur épingle du jeu face aux mastodontes de l’ameublement et de la décoration. Une résistance qui doit beaucoup au talent mais aussi à l’abnégation des deux associés de la maison : Régis Coignus et Dave Bernabela.

Juste a coté (© H. Musquar Delanchy )

© H. Musquar Delanchy

Tout commence en 1987 quand les parents de Régis, Roger et Annette Coignus, créent Garni Décor, un atelier où principalement l’on tapisse des meubles et confectionne des rideaux. C’est assez naturellement que Régis, alors âgé de 24 ans, les accompagne dans cette aventure et y apprend le beau métier de tapissier-décorateur. Au fil des ans, la maison évolue : un magasin élégant où sont exposées les créations vient jouxter l’atelier, l’affaire prospère et la petite famille, aidée dans sa tâche par deux employés, s’attelle avec ardeur à la confection de fauteuils, canapés et lampes tous merveilleusement sertis de galuchat, peaux d’autruches et d’autres merveilles tissées et brodées. « J’ai voulu tuer mon père des centaines de fois, concède Régis hilare avant de poursuivre avec une certaine émotion, mais cette entreprise et les gens qui la constituent, c’est tout ma vie ». En 2005, les parents cèdent la place et prennent une retraite bien méritée, Régis et son frère Yvan reprennent l’affaire et perpétuent la tradition familiale. Arrive la crise de 2008 qui impacte la quasi-totalité des affaires de GD création. L’activité ralentit mais le savoir-faire et la réputation des artisans de la maison la maintiennent. Régis, combatif dans l’adversité, se décide alors à créer un showroom flambant neuf. Mais le sort s’acharne : en 2009, un incendie ravage la presque totalité du magasin, immédiatement suivi d’une inondation. « J’ai bien failli baisser les bras, se souvient Régis, on a mis plus de six mois à tout reconstruire, mais notre clientèle a été très patiente et nous a attendus » s’émeut-il encore.

Alors que Régis tient l’affaire à bout de bras et réfléchit au recrutement d’un commercial pour développer l’entreprise, il rencontre Dave, un esthète hollandais qui a travaillé dans le monde entier de Berlin au Canada en passant par les Caraïbes et le Mexique. Ce dernier, féru de culture et amoureux de la France, est immédiatement émerveillé par les objets et meubles délicats qui émanent des ateliers. Doté d’un certain sens des affaires, il détecte le potentiel des artisans et s’entend comme larron en foire avec Régis ! Ainsi, plutôt que de devenir simple commercial, Dave rachète les parts d’Yvan, s’inscrit à une formation en décoration d’intérieur et rejoint la petite équipe au magasin. « Moi qui ai voyagé partout, jamais je ne me suis senti aussi connecté qu’avec la culture française, son inventivité, sa gastronomie, son sens de l’élégance par delà les époques… » explique le nouvel associé.

«  Pour favoriser l’harmonie, il faut une ligne directrice, mais pas une ligne droite. »

Passionné par ce nouveau métier, il amène chez GD création son petit grain de folie, ses propres références esthétiques et culturelles glanées de par le monde et ne tarde pas à en devenir le décorateur attitré. Au sens aiguisé du design de Régis, vient se mêler le culte de Dave pour les matières brutes et les objets insolites, à l’amour du travail bien fait du premier et de ses employés, Sébastien et Frédérique, vient s’ajouter l’acuité en matière de négoce du second. La réunion des deux est un véritable succès !

« J’adore créer des contrastes entre les objets. Pour favoriser l’harmonie il faut une ligne directrice, mais pas une ligne droite, comme une arborescence qui relie les choses entre elles et les irrigue, détaille Dave en véritable poète. « L’âme d’une maison est très importante » ajoute encore celui qui aime à se considérer comme un interprète plus que comme un décorateur et qui d’ailleurs prodigue gratuitement ses conseils pour mieux mener à bien les projets des clients. Outre ce nouveau pôle développé par la maison, la part belle est donnée au haut de gamme et aux fabrications européennes, cela pour mieux résister face à des concurrents moins scrupuleux et moins qualitatifs en pleine crise. Tissus Lacroix, Casamance, Lelièvre, Rykiel, étoffes chatoyantes, riches tapisseries et délicats objets de porcelaine habillent leur nouveau showroom où pourtant, les prix demeurent accessibles. Car chez GD création, le beau ne doit être assujetti à l’argent. « Quand les gens entrent ici, on veut leur ouvrir des fenêtres sur le possible, explique Régis, que ce soit avec ce que l’on créé ou ce que l’on a nous même chiné ». Régis et Dave, l’amour du métier chevillé au corps, parviennent à tenir le cap sans pour autant diminuer la qualité des ouvrages. Un effort que l’on ne peut qu’encourager car leur bonne humeur, tout comme le cœur qu’ils mettent à l’ouvrage, sont absolument exemplaires.

GD Création
92, Boulevard des Aiguillettes 54600 Villers-lès-Nancy
Tél : 03 83 28 62 17