Le matin du 7 janvier 2015, Catherine Meurisse n’arrive pas à sortir de son lit, tourmentée par un chagrin d’amour : c’est ce qui la sauvera. A compter de ce jour, sa vie sera une quête pour retrouver « la légèreté ». Plus que l’émouvante histoire d’une reconstruction post-Charlie, que Catherine Meurisse aborde avec beaucoup de talent et d’humour, ce récit est une superbe ode à l’art et à la beauté. L’auteur effectue sa thérapie entre la France et l’Italie, replongeant dans Proust ou parcourant les jardins de la villa Médicis. Et l’album né de cette expérience est un bienfait pour tout un chacun.