Californie, 1906. Darrell Standing est emprisonné à vie dans le sinistre pénitencier de San Quentin, où la cruauté des gardiens est sans égale. Si tout espoir de sortir un jour est vain, le détenu va imaginer un moyen de vivre d’autres existences. Entre mysticisme et psychologie, le tout teinté de récit social au réalisme froid, cette libre adaptation de Jack London par le talentueux Riff Reb’s est une réussite. C’est un plaisir de retrouver le trait fin et le style affirmé de celui qui avait déjà adapté Le Loup des mers. On attend avec impatience les prochaines évasions de Standing dans la suite de ce diptyque.

Chez Soleil-Noctambules