Le temps des aveux de Régis Wargnier

Le temps des aveux de Régis Wargnier

Près de 25 ans après Indochine, Régis Wargnier retrouve l’Asie avec Le temps des aveux, qui a été tourné intégralement au Cambodge. Son dernier long-métrage s’inspire du livre de François Bizot, Le portail, qui racontait son histoire. Celle d’un anthropologue français pris pour un espion par les Khmers rouges cambodgiens, capturé et torturé au début des années 70, avant d’être relâché. La relation indéfinissable qui s’est nouée entre le prisonnier et son geôlier a fortement intrigué le réalisateur, qui a décidé d’en restituer toute l’authenticité en adaptant le roman au cinéma. Raphaël Personnaz, qui a perdu 10 kilos pour les besoins du tournage, incarne François Bizot. Le rôle du directeur du centre de détention, Douch, pseudonyme de Kang Kek Leu, été confié au Cambodgien Phoeung Kompheak, qui étrenne son premier rôle au cinéma avec ce personnage, condamné en 2012 à la prison à perpétuité pour meurtres, tortures, viols et crimes contre l’humanité. Un bourreau auquel François Bizot doit la vie.