le-prince-de-Hombourg-(©DR)Dix-huit ans. C’est le temps qui sépare la sortie du Prince de Hombourg en Italie de celle en France. Présenté en 1997 au Festival de Cannes, ce film signé Marco Bellocchio est l’adaptation d’une pièce de théâtre de l’auteur allemand Heinrich Von Kleist, un chef d’œuvre de la littérature romantique datant du 19ème siècle. Ce long-métrage de facture très classique raconte l’histoire d’un jeune prince trop enthousiaste pour freiner ses ardeurs au cours d’une bataille opposant son pays à la Suède. Décidant de lancer l’assaut contre l’ennemi sans en avoir reçu l’ordre, il sera jugé pour insubordination, malgré la victoire de ses troupes, et condamné à mort. Son oncle, le prince Friedrich Wilhelm, acceptera de le gracier à condition qu’il en face publiquement la demande, l’exposant ainsi à une grande humiliation. Le prince, incarné par Andrea Di Stefano, devenu depuis un comédien emblématique du cinéma transalpin, devra alors faire face à un dilemme : le déshonneur ou la mort.