La Ministre-Présidente du Land de Sarre, Annegret Kramp-Karrenbauer et le Ministre des Affaires européennes Stephan Toscani ont reçu René Collin, Ministre délégué à la Grande Région et à la Présidence wallonne du Sommet, le 19 mars dernier.

rené-collin (© DR)La discussion a notamment porté sur la collaboration interrégionale en Grande Région SaarLorLux, fait savoir la Grande Région dans un communiqué. Les échanges se sont concentrés sur le programme d’action de la Présidence wallonne, placé sous le signe de « l’Innovation et la créativité ». La Ministre-Présidente Kramp-Karrenbauer s’est notamment réjouie de ce qu’au cours des deux années à venir, de nouvelles manifestations grand public, telles la journée de la Grande Région, et de nouvelles initiatives sportives soient prévues, afin de rendre la Grande Région davantage familière à sa population. « Nos relations de bon voisinage en Grande Région sont également un bel exemple de l’intégration des Régions et Etats en Europe. La Grande Région nous confronte à de nombreux défis communs. Notre fructueuse collaboration au sein du Sommet, qui remonte désormais à 20 ans, montre que nous pouvons ensemble changer les choses en faveur des habitants de nos régions. Et nous allons poursuivre nos efforts en ce sens. J’aimerais exprimer le souhait que des régions frontalières telles que les nôtres se voient octroyer un « droit d’expérimentation », qui nous permettrait de sonder le potentiel de partenariats, indépendamment de notre droit national respectif, et de traduire ensuite en droit national les solutions locales qui ont fait leurs preuves », a souligné Annegret Kramp-Karrenbauer. « Je mesure également la valeur d’ouverture et d’exemple pour l’Europe que notre aventure commune représente », a quant à lui indiqué le président Collin, « c’est pourquoi je me réjouis de la décision du Gouvernement wallon de désigner un ministre délégué à la Grande Région et de pouvoir exercer cette fonction à l’occasion de la Présidence wallonne. Je compte beaucoup sur la force de levier de nos amis sarrois et de la conviction transfrontalière qu’ils expriment au travers de la Stratégie France, pour donner une nouvelle impulsion à notre collaboration »