le monde de nathan1 (© DR)Les films sur l’autisme sont rares au cinéma, mais c’est pourtant le sujet qu’a choisi Morgan Matthews pour son premier long-métrage. C’est après avoir réalisé une trilogie de documentaires sur des compétitions scolaires un peu particulières, comme l’Olympiade internationale des Mathématiques, qu’il a eu envie de tourner Le monde de Nathan. C’est à ce genre de compétition qu’un professeur anti-conformiste va vouloir inscrire un élève pas comme les autres. Car Nathan ne se contente pas d’être un crac dans cette matière, il souffre aussi de troubles autistiques. Incapable de socialiser, refusant même les marques d’affection de sa mère, il se rapprochera pourtant de Mr. Humphreys, cet enseignant qui le poussera à participer aux fameuses Olympiades. L’intrigue de ce film, qui se déroule sur une dizaine d’années, est à mi-chemin entre Rain Man, récompensé par plusieurs oscars, et Will Hunting, qui s’intéressait déjà à la relation entre un étudiant doué en maths mais rebelle, et un professeur capable de montrer la bonne voie à ce prodige.