© 123RF

Le Luxembourg a précisé sa stratégie de déconfinement qui se fera en plusieurs phases et sous haute surveillance.

« Depuis un mois maintenant, nous sommes dans une situation dramatique suite au Covid-19. Toute notre vie quotidienne a été perturbée. Nous avons réussi à mettre le virus sous contrôle. Il faut rester disciplinés afin de ne pas arriver, dans les prochaines semaines, à une situation encore plus grave » a souligné, mi-avril, Xavier Bettel le Premier ministre du Luxembourg qui entame un « déconfinement » très progressif, en plusieurs phases, dont voici les grandes lignes :

20 avril : reprise des chantiers dans le respect de conditions de travail strictes.

20 avril : le port du masque est rendu obligatoire au Luxembourg, Chaque citoyen a reçu un “kit de départ” avec des masques, par le biais de sa commune ou l’Etat, y compris pour les non-résidents qui viennent travailler. Entre 6 et 7 millions de masques seront mis à disposition de la population.

4 mai : les élèves de dernière année de lycée, les BTS, l’université reprendront les cours.

11 mai : les élèves du lycée réintégreront les cours en alternance d’une semaine sur l’autre,

À partir du 11 mai : les ouvertures d’enseignes de différents secteurs vont se faire progressivement, en fonction de l’évolution de la situation. Les bars et cafés devront encore patienter.

Jusqu’au 11 mai : pas de visites de maisons ou d’appartements pour les agents immobiliers,

25 mai : reprise de l’école fondamentale, des crèches mais aussi des maisons relais,

• Les rassemblements resteront interdits jusqu’au 31 juillet, à l’exception des obsèques et mariages civils qui seront autorisés pour un nombre maximal de 20 personnes et à condition de respecter une distance interpersonnelle de 2 mètres.

Le 17 avril, le Grand-duché comptait un peu plus de 3 444 cas et 69 décès. Mais depuis le 25 mars, les chiffres sont en recul. « Nous testons trois fois plus que l’Allemagne et sept à huit fois plus que la France » a rappelé Paulette Lenert, ministre de la Santé.