© DR

« Tout doucement, on est confronté à un manque de médecins et des autres professions de la santé. […] cela vaut aussi bien pour les généralistes que pour les spécialistes. On est donc obligé de trouver des solutions afin de rendre la profession à nouveau plus attrayante », a indiqué Etienne Schneider, ministre de l’Economie et de la Santé dans les médias luxembourgeois, courant janvier. Pour éviter la pénurie, le ministre plaide pour la mise en place d’études de médecine à l’université du Luxembourg. « Il nous faut motiver plus de jeunes à entamer des études de médecine. Il est important d’offrir ce type de formation au Luxembourg. Cela évitera de voir des futurs médecins partir à l’étranger sans revenir au pays », a-t-il indiqué dans les colonnes du journal Le Quotidien. A noter que la Wallonie ainsi que différents départements du Grand Est doivent déjà composer avec un manque de médecins.