SORTIE LE 24 OCTOBRE

Imaginez une bande de gars, âgés entre 30 et 50 ans, qui décident de se mettre à la natation synchronisée. Cette vision loufoque apparaît sur l’affiche du premier film en solo de Gilles Lellouche, baptisé Le grand bain, lequel avait égayé la programmation du dernier festival de Cannes, pas franchement rigolo. Côté casting, le grand complice de Jean Dujardin a opté pour du lourd ! Guillaume Canet, Mathieu Amalric, Benoît Poelvoorde, Philippe Katerine, Jean-Hugues Anglade et l’humoriste Alban Ivanov, que l’on avait pu voir dans Le sens de la fête (2017), incarnent des hommes mal dans leur peau qui vont se lancer dans un drôle de défi pour donner un sens à leur vie, sous l’autorité de Delphine, une ancienne gloire des bassins. Si les gags, parfois un peu faciles, sont présents dans cette comédie promise à être éclaboussée de succès, il faut aussi mentionner sa dimension sociale, un peu à la manière de The Full Monty, du Britannique Peter Cattaneo, qui cachait derrière le rire des parts de souffrance individuelle.