© 123RF

Depuis l’annonce du Président Trump de retirer des troupes américaines stationnées en Allemagne, l’inquiétude grandit en Rhénanie-Palatinat. En effet, près de 19 000 soldats sont répartis dans la région entre le quartier général de Baumholder, les bases aériennes de Spangdahlem et Ramstein. Cela représente environ la moitié des effectifs militaires américains déployés sur le sol allemand. A cela se rajoute l’hôpital militaire de Landstuhl qui est le plus important de ce type en dehors du territoire national. Les soldats vivent souvent dans la région avec leur famille et disposent d’un pouvoir d’achat important. Les sites de l’armée américaine sont également des employeurs non négligeables pour le personnel civil dans des contrées comme le Palatinat qui souffre de problèmes structurels. Près de 7 200 Allemands sont employés dans ces structures ce qui fait de l’armée américaine l’un des plus gros employeurs de la région. Les annonces de Donald Trump se sont révélées pour le moins inattendues dans la région sachant que plusieurs projets de grande envergure ont été lancés ces dernières années sur les sites militaires américains. Le plus ambitieux est sans conteste la construction d’un hôpital militaire américain à proximité de la base de Ramstein, à Weilerbach, dans laquelle l’Etat américain investit 900 millions de dollars. Pour les entreprises locales qui participent à la construction, l’arrêt du projet serait une catastrophe économique.