Le cool dans nos veines JM durand (©DR)Le cool est précisément né en 1957 avec le disque de Miles Davis intitulé The Birth of the Cool. Et depuis lors le cool a tout bousculé. « C’est trop cool ! », « Be cool ! », « Cool ta nouvelle bagnole ! ». Bref, le cool est partout. Ou presque puisque le cool a comme vertu d’apporter une réponse possible à la détresse de notre époque. Eh oui, avec le cool, la vie est plus douce. Il sait désarmer les agressifs. Apaiser les tensions. Soutenir les faibles. Sans oublier qu’être Mister Cool, c’est assurément le nec plus ultra du cool. Bref, le cool est employé à toutes les sauces sans que l’on sache véritablement ce qu’il désigne tant il glisse, fugace. Le cool est partout et nulle part. L’ambition de Jean-Marie Durand est de raconter l’histoire du cool qui « coule dans nos veines », des années 50 à nos jours. Musique, ciné, télé, politique, science, pub… Il convient d’explorer de multiples territoires, tant le cool s’est immiscé partout. Pour raconter une telle histoire, -il fallait déjà y penser !-, c’est un mec cool (dixit son éditeur) qui s’y colle. Jean-Marie Durand est le rédacteur en chef adjoint des Inrockuptibles depuis près de 20 ans (le temps passe). Journaliste, c’est un spécialiste des médias et des débats d’idées. Avec Emmanuel Lemieux, il a notamment écrit Le panorama des idées (version 2014 puis 2015), un ouvrage qui, chaque année, dresse une cartographie des débats et idées qui font l’actualité.