SORTIE LE 20 FÉVRIER

Les sous-marins ont la cote ces temps-ci. Après les productions américaines Kursk et Hunter Killer, sorties en novembre et décembre derniers, c’est au tour de la France de s’immerger dans cet univers méconnu avec Le chant du loup, mis en scène par Antonin Baudry. Il s’agit du premier long-métrage pour cet homme au parcours atypique, qui fut notamment diplomate et auteur de la bande-dessinée Quai d’Orsay, qui fut adaptée au cinéma, avant de se lancer dans le grand bain du 7e art. Pour son baptême du feu, le polytechnicien explore cette fois le milieu des sous-marins nucléaires. Fort d’un budget de 15 millions d’euros, ce thriller angoissant tourné sur la base navale de Brest réunit un prestigieux casting, à savoir Omar Sy, Reda Kateb, Mathieu Kassovitz et François Civil, qui se glisse dans l’uniforme de « l’oreille d’or », l’officier stratégique dont la mission consiste à écouter les bruits environnants à l’aide du sonar.