Le formatage est-il la meilleure voie à suivre pour une école inclusive, inspirante et connectée avec son époque ? C’est la question posée par Le Bonheur à l’école, qui expose quelques solutions pédagogiques alternatives à travers le monde.

Le confinement du printemps 2020 a soulevé, entre autres, la question de l’enseignement auprès d’élèves loin de leurs pupitres, uniquement reliés entre eux et avec leurs professeurs par l’outil numérique. On a pu constater les limites de cette façon d’enseigner, mais aussi le retard pris en France en la matière. En la matière, l’exemple de l’Estonie, qui revient régulièrement tout au long de ce documentaire voyageur et curieux, fait passer la plupart des autres pays pour des nations d’Homo sapiens… depuis les années 90, ce petit pays d’Europe de l’Est a fortement misé sur le numérique en matière d’éducation. Le Bonheur à l’école nous fait assister à un cours de programmation de drone, à la réalité virtuelle appliquée à la chimie… mais la débauche de technologie ne fait pas tout : dans une école de Tallinn, les plus âgés échangent leurs connaissances avec les plus jeunes, le directeur informatique de l’école est en Terminale, et on oublie pas les ateliers d’artisanat.

Au-delà de la question du numérique, Le Bonheur à l’école évoque l’épanouissement et l’affirmation de soi comme sources de motivation pour les enfants du XXIe siècle, de la primaire au lycée. Le village de montagne de Bartsch, en Suisse, fait participer les élèves à la réouverture d’un restaurant ou la rénovation d’une aire de jeu ; à Berlin, la classe se fait en forêt ; à Colombes, en région parisienne, on forme de jeunes médiateurs pour résoudre les conflits… autant d’éléments de réponse potentiels à la crise de l’enseignement actuelle qu’expose le documentaire. Celui-ci donne la parole aux enseignants, aux élèves et à des acteurs extérieurs susceptibles d’apporter une valeur ajoutée et un supplément d’âme à une institution en question.

Le Bonheur à l’école
de Martin Meissonnier, 90 min, sur Mycanal
www.canalplus.com