© VG Bild-Kunst, Bonn 2019 Photo : Archivio Penone

C’est ce qu’on appelle de la belle visite. La nouvelle aile de la galerie d’Art Moderne de Sarrebruck accueillera une figure majeure de l’art contemporain du XXe siècle. Le nom de Giuseppe Penone résonne dans de nombreuses collections à travers la planète, notamment au MoMA de Manhattan. Après Pae White, il sera le deuxième artiste à présenter une installation in situ dans la grande salle d’exposition, haute de 14 mètres environ, que le public pourra découvrir à compter du 13 avril.

La réputation l’artiste italien n’est plus à faire. Lauréat en 2014 du Praemium Imperiale, le prix d’art contemporain le plus prestigieux, le natif de Garessio (Piémont) avait notamment eu droit à une grande rétrospective au Centre Pompidou à Paris en 2004. Il avait également investi le parc du château de Versailles avec ses sculptures d’arbres en 2013. Puisant dans des matériaux aussi divers que le bronze, le marbre, le bois ou encore la graphite (minéral de carbone), Giuseppe Penone est associé au mouvement de l’Arte Povera, qui prône un retour de l’art à l’essentiel. Son travail, très poétique, s’articule autour d’une réflexion autour de la relation entre la nature et la culture, mais aussi entre la nature et l’humain. Ce chef de file de l’art moderne s’interroge aussi sur les limites de son propre corps et de sa propre perception. Pour ceux qui ne sont pas familiers de son travail, le rendez-vous sarrebruckois tombe à point nommé.

À partir du 13 avril.
Infos : www.kulturbesitz.de