Le cadavre d’une prostituée aux seins coupés est déposé devant le bar le Ronnie’s. Guy Collins un journaliste anglais présent ce soir-là n’écoute que son amour du scoop, sort voir ce qu’il se passe et se fait embarquer par la police qui le traite comme un suspect. Mais Amaka le sort du pétrin. Collins se met à enquêter sur une vague d’assassinats qui semblent liés aux prochaines élections et se retrouve embringué dans une histoire de sorcellerie et de trafic humain. Leye Adenle se dit inspiré de Tarantino. Il use en tout cas de la même esthétique de la violence et du cynisme sans limites. Il s’agit de son premier roman.