6ème ÉDITION DU FESTIVAL COURT TOUJOURS DU 18 AU 20 SEPTEMBRE 2015 AU NEST

Avec Fileuse, « journal intime à lire à la verticale », Cécile Mont-Reynaud évoque les cycles de la vie et la vision du corps comme outil de travail. Une poésie sonore plongeant le public dans une immersion sensorielle.
Fileuse-(©P. Turmel)

Le titre du spectacle La Fileuse « est inspirée de la légende des trois Parques, fileuse de la destinée (©P. Turmel)

La progression de l’acrobate sur cet agrès fait d’une multitude de fils rappelle tantôt une danse, tantôt une lutte. Disposés en trois cercles concentriques, ils se détachent au cours du spectacle, pensé comme une partie d’un projet artistique global baptisé Mue. « Évoluer au cœur de ce volume, de ce cylindre, c’est comme écrire sur les pages blanches d’un cahier, d’un journal intime dont on détache progressivement les pages, formule Cécile Mont-Reynaud, interprète et metteur en scène. Le titre du spectacle est inspiré par la légende des Parques, fileuses de la destinée ».

La chorégraphie, au cœur de cet agrès unique créé par l’artiste, diplômée d’architecture d’intérieur et de design, prend vie au sein d’un espace habité de mots et de sons. La création sonore de Wilfried Wendling, qui capte en direct le souffle de l’acrobate, véritable matière à composer, place le spectateur au plus près de l’acrobate. « Diffuser le son par un dispositif acousmatique, c’est-à-dire une spatialisation du son immersive, a pour objectif d’aiguiser les sens du public, leurs perceptions » explique l’acrobate.

Une série d’entretiens abordant le sujet de l’usage du corps, réalisés auprès de personnes aux profils divers, notamment des artistes de cirque, a nourri l’écriture d’un texte poétique écrit et énoncé par Laurence Vielle. « Nous sommes parties d’une réflexion selon laquelle dans notre société, le corps est perçu comme un outil, à travailler, à perfectionner, indique Cécile Mont-Reynaud. Le ressenti que chacun peut avoir de son corps, la question de comment se le réapproprier, est notre sujet. Fileuse doit toucher à quelque chose d’universel ». 

Samedi 19 septembre à 21h45
Dimanche 20 septembre à 17h30
Rives de la Moselle, site du Théâtre en Bois. Accès libre.
http://cielunatic.free.fr

INFOS PRATIQUES
Pass’ journée adulte : 15 € / – de 26 ans 10 € / – de 12 ans 8 €
Donne accès à six spectacles, dans la limite des places disponibles
En vente sur les lieux du festival, le jour-même ou dix minutes avant le début du spectacle

Samedi 19 septembre : Théâtre de Thionville à partir de 13h, La Scala à partir de 14h,
site du Théâtre en Bois à partir de 18h

Dimanche 20 septembre : site du Théâtre en bois à partir de 11h, La Scala à partir de 13h
Pendant le festival Court Toujours, la carte d’adhésion au NEST passe de 15 € à 10 €
Navette Metz-Thionville : le samedi 19 septembre, départ de l’Arsenal à 19h, retour à minuit

Informations et réservations au 03.82.82.14.92
www.nest-theatre.fr