© DR

Pour sa première visite au pays dans sa nouvelle fonction, l’ancienne Ministre-Présidente de la Sarre et nouvelle Ministre fédérale de la défense, la conservatrice Annegret Kramp-Karrenbauer (AKK), n’est pas venue les mains vides. Son ministère a prévu d’investir 90 millions d’euros dans les infrastructures militaires des casernes de Sarrelouis, Lebach et Merzig. La première tranche de 33 millions devrait être versée d’ici 2025. Une façon de confirmer la pérennité des régiments implantés dans la région. Pour l’instant, il n’est pas prévu que des soldats sarrois prennent part à des opérations dans des zones de combats. À l’avenir, cela n’est pourtant pas exclu. Dans des zones difficiles d’accès comme par exemple au Sahel, les soldats et les équipements basés à Sarrelouis qui sont spécialisés dans les opérations rapides, par exemple les évacuations, pourraient être appelés en renfort si l’Allemagne décide d’étendre son engagement militaire. Pour l’instant, ses militaires stationnés au Mali sont seulement employés à la formation des soldats. Autre bonne nouvelle pour les emplois en Sarre : le site de maintenance des équipements militaires situé dans le Nord de la région à St. Wendel ne sera finalement pas privatisé. Cette option, qui avait entraîné un blocage des investissements, avait été envisagée par la prédécesseur de AKK, Ursula von der Leyen avant son départ pour la Commission Européenne à Bruxelles. Cette variante aurait probablement entraîné des suppressions de postes voire la disparition entière du site. D’après la dernière annonce d’AKK, celui-ci reste donc propriété du Ministère de la Défense qui a prévu d’y investir également de fortes sommes au cours des prochaines années.