Pendant longtemps, la région allemande frontalière de la Moselle qui avait l’un des taux de vaccination les plus élevés du pays semblait être plutôt épargnée par la nouvelle vague de covid. Une tendance qui vient malheureusement d’être mise à mal au cours des dernières semaines. Avec un taux d’incidence qui dépasse les 400, la Sarre devient l’une des régions les plus touchées de l’Allemagne de l’ouest. Avec un record de contaminations de près de plus de 900 cas en une seule journée mi-novembre, le moment était venu pour le gouvernement régional de prendre des mesures supplémentaires afin de freiner la progression du virus. L’accès aux cinémas, aux restaurants, aux salles de sport et même aux salons de coiffure est désormais réservé aux personnes guéries ou vaccinées. Ces mêmes règles s’appliquent évidemment aux endroits critiques tels que les maisons de retraite ou les hôpitaux pour lesquels un test négatif de moins de 24 heures est requis en complément du certificat de vaccination. Et il n’est pas exclu que de nouvelles restrictions soient annoncées dans les prochains jours. Premières conséquences : de nombreux marchés de Noël ont été annulés cette année. Si la situation est encore sous contrôle dans les hôpitaux et que la Sarre a même pu accueillir en réanimation des patients covid du Bade-Wurtemberg, le gouvernement craint que la situation ne se détériore en décembre. C’est pourquoi, parallèlement au renforcement des mesures sanitaires, la Sarre rouvre ses centres de vaccination, qui avaient fermé il y a à peine quelques semaines, afin permettre aux adultes de recevoir la troisième dose et dans l’optique de vacciner les enfants à partir de fin décembre.