En Pologne les ultraconservateurs au pouvoir (le parti PiS ou Droit et justice en français) ont fait de la lutte contre « l’idéologie LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) » l’un de leurs thèmes de prédilection. Le chef de file du PiS, Jaroslaw Kaczynski, dit dans ses discours qu’il considère l’homosexualité comme « une menace » pour l’identité polonaise. L’homophobie s’étend dans le pays. Des villes et des régions entières s’affirment aujourd’hui ouvertement « zones sans idéologie LGBT ». Plus de 80 municipalités ont pris des résolutions en ce sens. Ces textes n’ont pas force de loi mais ils instaurent clairement un climat de haine et libèrent la parole homophobe. Les prochaines élections présidentielles qui se tiendront en mai prochain sont appréhendées avec crainte par les personnes LGBT.