L’abus d’alcool est dangereux pour la santé à consommer avec modération (© CD57 Guillaume Ramon)

La 4ème Fête des Vins de Moselle prend ses quartiers à Vic-sur-Seille en plein cœur du département, à mi-chemin entre Metz et Sarrebourg. La fête apportera ses notes fruitées et gourmandes à ce dernier jour d’avril grâce aux vignerons et agriculteurs locaux qui proposeront tout au long de la journée leurs produits à la dégustation et à la vente.

Les trois premières éditions à Vaux en 2014, à Contz-les-Bains en 2015 et à Marange-Silvange en 2016, ont attiré à elles trois 11 000 visiteurs. C’est au tour de la petite commune du Saulnois, connue pour son musée dédié au célèbre peintre Georges de La Tour et pour la richesse de son architecture, d’accueillir les amateurs de produits du terroir. C’est d’ailleurs dans le cœur historique de Vic-sur-Seille que seront réunis les vignerons de l’AOC Moselle fiers d’avoir obtenus le label en 2010.

Depuis, les 17 vignerons mosellans, membres du Syndicat des Viticulteurs, travaillent ensemble, en bonne intelligence, pour faire connaître nos vignobles et mettre en avant leurs vins, leurs vignes, leurs caves, leurs villages et leurs paysages. Visites de caves et dégustation de vins attirent de plus en plus de visiteurs et nos producteurs les accueillent avec plaisir. Ils sont nombreux à proposer des prestations de petite restauration à l’occasion de manifestations « caves ouvertes ».

Ce dimanche 30 avril, les vignerons présenteront leurs cuvées 2016. Il sera possible de déguster plus de soixante vins différents mais tous estampillés AOC Moselle, des blancs, des rouges et des rosés en compagnie des viticulteurs présents de 11h à 18h pour expliquer leur méthode de travail et leur terroir. Pour accompagner les meilleurs crus de Moselle, les agriculteurs labellisés Mangeons mosellan et les artisans des Produits Moselle Passion exposeront leurs savoir-faire. Les portes de la fête seront grandes ouvertes à nos voisins allemands, luxembourgeois et toulois qui partageront le stand de Terroir Moselle, une démarche de coopération transfrontalière entre les acteurs du vin de la Moselle internationale, de Toul à Coblence, et dont le Conseil Départemental de la Moselle est l’un des acteurs. Aux côtés des présentoirs gastronomiques, un stand dédié à la promotion touristique et l’attractivité du territoire accueillera les acteurs touristiques du sud mosellan.

Côté pratique, il est à noter que la participation à la Fête des Vins est gratuite mais un verre AOC Moselle, vendu sur place pour 5€, permet d’accéder aux dégustations. Les vins présentés par les viticulteurs seront également disponibles à la vente.

Le Conseil Départemental de Moselle a reçu en 2016 le Prix René Renou ANEV / REUSSIR pour « La Fête des Vins de Moselle ». L’Association Nationale des Élus de la Vigne et du Vin (ANEV) a créé ce prix en 2007 en hommage à René Renou, vigneron et ancien président du Comité Vins de l’INAO, décédé en 2006. Il récompense la collectivité « ayant le mieux œuvré, au cours de l’année écoulée pour la défense et la promotion du patrimoine culturel lié à la viticulture ».


VIN DE MOSELLE : LA RÉSURRECTION

Remi Gauthier (©CD 57)De 323 hectares en 1898, les vignobles s’étaient réduits à peau de chagrin, à peine 3 hectares en 1985. Ces trente dernières années, le phénix renaît de ses cendres grâce à la ténacité et la passion des vignerons mosellans. Aujourd’hui, les 70 hectares de vignes sont exploités en AOC et la moitié d’entre-elles répond aux critères de l’Agriculture Biologique. La Moselle, un des plus anciens vignobles d’Europe se concentre déjà au Moyen Âge autour des trois noyaux de la Moselle viticole d’aujourd’hui : le Val de Metz, le Val de Seille et le Val de Sierck alors entretenus par les abbayes de Sainte-Glossinde, Gorze et Rettel.

Les vignobles mosellans s’étendent au fil des siècles et les vins de Moselle élaborés à partir de cépages de Pinot et d’Auxerrois sont très appréciés. Au XIXème siècle, la crise du phylloxera et l’Annexion allemande portent un coup dur au vignoble mosellan. Mais la Moselle choisit, à ce moment-là, de puiser dans son originalité et développe la culture de cépages différents encore présents aujourd’hui : Pinot noir, Pinot gris, Auxerrois, Müller-thurgau, Pinot blanc, Riesling, Gewurztraminer et Gamay.