© F. Doncourt / DR

Le Département de la Moselle gère les 4 300 kilomètres du réseau routier départemental. Comme tous les hivers, la collectivité déclenche un important dispositif visant à assurer la circulation et la sécurité des usagers. Le plan hiver 2020-2021 est activé.

Pour que les routes mosellanes restent praticables et sécures tout au long de l’hiver, le Département de la Moselle mobilise d’importants moyens sur le terrain, au travers de ses propres équipes et en faisant appel à de la sous-traitance. 24h/24, 30 Responsables de la Viabilité Hivernale (RVH) se relaient pour assurer la surveillance du réseau, sur l’ensemble du territoire. Ce sont 132 circuits qui sont assurés par 280 agents et 67 Engins de Service Hivernal, les ESH se composant d’un camion, d’une saleuse et d’une lame de déneigement. À cela s’ajoutent encore 16 circuits pris en charge par des entreprises privées de sous-traitance mobilisant 8 ESH supplémentaires. Pour assurer la surveillance et la coordination des interventions, un Centre Opérationnel des Routes Départementales (CORD 57), composé de quatre opérateurs en travail posté, est mobilisé. Au registre des moyens, il y a aussi le sel. En prévision de la campagne hivernale 2020/2021, le volume stocké pour le réseau départemental s’établit à 17.200 T, soit le maximum stockable, et plus que la consommation de chacun des 6 hivers précédents. À titre comparatif, 4.400 tonnes de sel ont été répandues en 2019/2020 sur le réseau routier départemental contre 35 500 tonnes lors de la campagne 2012-2013, cet hiver ayant été le dernier à être particulièrement rigoureux.

L’efficacité du dispositif et des agents mobilisés repose sur une surveillance permanente des évolutions climatiques. Toutes les quatre heures en journée, Météo France transmet ses prévisions actualisées au CORD 57. Les neuf stations météo routières implantées sur l’ensemble du Département fournissent également, en temps réel, les paramètres de température et d’hygrométrie (humidité de l’air) facilitant la prise de décision. Dans un registre différent, tous les engins de service hivernal et les véhicules de patrouille sont équipés de postes de radio numériques. La radio numérique permet aussi le repérage GPS des ESH et des patrouilleurs, ce qui participe, là encore à optimiser l’efficacité des opérations mais aussi la sécurité de tous. 

Cette sécurité repose aussi sur la qualité de l’information et son partage avec l’ensemble des automobilistes. Comme l’hiver dernier, l’information sur les conditions de circulation sur les routes départementales mosellanes sera donnée aux médias et aux professionnels de la route et d’une manière générale aux usagers, par l’intermédiaire du site internet Inforoute57.fr. Celui-ci sera alimenté par le CORD 57, au fur et à mesure de l’évolution de la situation sur le réseau principal, le réseau secondaire (voir encadré) et par secteur géographique. 

Tout cette organisation, qui a été conçue pour être optimale, ne dégage pas la responsabilité des usagers de la route. Les moyens mis en œuvre s’appliquent à limiter les conséquences des intempéries mais ne peuvent garantir l’absence de difficultés de circulation pour les usagers, sur l’ensemble des 4 300 km des routes départementales. Les consignes de prudence sont donc plus que jamais d’actualité : adapter sa conduite aux conditions météo et à l’état de la chaussée, équiper son véhicule (pneus neige, chaînes), limiter ses déplacements au strict nécessaire en cas de météo défavorable et ne jamais dépasser les engins de salage et de déneigement en intervention.          

Des traitements adaptés à toutes les routes

Les 4 300 kilomètres de routes départementales se composent de trois réseaux qui font l’objet de traitements spécifiques.

Le réseau principal draine les trafics nationaux et internationaux sur 407 kilomètres. Il bénéficie d’un traitement 24 h / 24, avec un objectif de qualité maximum. Le réseau secondaire qui totalise 1.708 kilomètres. Son traitement est principalement assuré entre 3h et 20h, avec un objectif moins élevé.

Le reste du réseau départemental totalise 2.054 kilomètres, le traitement est réalisé entre 6h du matin et 18h, avec un objectif inférieur.

Quelques rares sections parallèles à des itinéraires déjà traités, peuvent rester impraticables temporairement. Ces 82 kilomètres de routes sont alors signalés comme ne faisant pas l’objet d’une intervention au titre de la viabilité hivernale.

Une cinquantaine de kilomètres de routes, situés en zone urbaine, sont directement traités par les communes

Un budget qui varie selon les hivers

Le Département de la Moselle consacre, tous les ans, plusieurs millions d’euros pour assurer la viabilité de son réseau routier, durant l’hiver. Le budget évolue selon les conditions climatiques. L’hiver dernier ayant été le plus clément depuis le début des relevés météorologiques à Metz en 1946, l’enveloppe a été de 2,5M€. En 2012-2013, dernier hiver conséquent en date, l’investissement avait atteint 9,6 M€.

44 nouvelles caméras et webcam

Pour mieux informer les Mosellans sur les conditions de circulation, le Département indique que, dès cet hiver, 44 nouvelles caméras et webcams seront déployées sur le réseau départemental. Elles seront accessibles au public depuis le site internet : http://inforoute57.fr